Méditation guidée du matin | La calanque

13 septembre 2019Anaïs

Bonjour et bienvenue dans cette première méditation guidée du matin ! 😊 Pour choisir le thème de cette introduction, j’ai longtemps hésité avant de me décider et de partager avec toi un de mes plus beaux souvenirs de voyage. J’espère que ça t’aidera à t’évader et t’aidera à te relaxer 😊

Méditation guidée Calanque Mer été

Avant de commencer, je tenais à te mettre en garde contre un aléa qui peut survenir pendant tes débuts : la recherche de la perfection. La méditation et la relaxation s’étant vraiment popularisées en Occident, des clichés peuvent te venir à l’esprit quand tu entends ces termes, surtout si tu n’as jamais expérimenté aucune de ces pratiques. Tu as sûrement déjà visualisé un.e yogi en train de méditer en tailleur sur un coussin orné de mandalas, les mains en chin mudra, atteignant la pleine conscience en un fragment de seconde puis restant parfaitement immobile durant une bonne demie heure avant d’aller boire un thé au gingembre, parfaitement détendu.e pour un mois minimum. Si c’est ainsi que tu vois la méditation, je me dois de briser ce stéréotype.

Tout d’abord, toutes les personnes pratiquant le yoga et la méditation ne boivent pas de thé, voilà !

Blague à part, il est important de ne pas se mettre de pression quand il s’agit de méditer. Le but étant d’atteindre un état de détente aussi bien physique que mental, s’autoflageller au moindre « écart » est fortement déconseillé. Il n’y a pas une bonne façon de méditer, il en existe autant que de personnes s’adonnant à cette pratique. Ne te force pas à t’asseoir en tailleur si cette posture ne te convient pas, ne te réprimande pas si ta respiration n’est pas parfaitement apaisée, ne pense pas qu’il soit possible de rater ou réussir une méditation. Il n’y a rien à perdre ou à gagner, ce n’est pas une compétition à qui sera plus zen. En réalité, c’est quand tu ne prêteras plus attention aux instructions que tu pourras atteindre l’état recherché.

Voilà pour l’introduction de cette méditation guidée du matin, je t’invite maintenant à t’installer confortablement avant de démarrer ! Je vais à présent te guider, écoute simplement ma voix ou répète après moi mentalement.

Je ferme doucement les yeux pour me reconnecter à mon monde intérieur. Je retrouve cet espace tamisé, où je me sens bien, où je suis en parfaite sécurité. Ici, ma respiration peut s’apaiser, devenir plus profonde. Je me fixe un instant sur mon souffle. Je visualise l’air frais, vivifiant, entrant par mon nez, passant par ma gorge, mes poumons, mon ventre, pour ressortir par mon nez, bien plus chaud. L’air sortant emporte avec lui toutes les tensions que j’ai accumulées sans même m’en rendre compte. A chaque expiration, je me déleste de tout ce qui ne m’est pas bénéfique, mon corps et mon esprit se détendent plus profondément.


Je vais à présent partir pour un petit voyage mental. Toujours les yeux fermés, je visualise un chemin pavé bordé de lauriers roses et d’hibiscus. Les fleurs diffusent un parfum délicieux, le soleil brille, il n’y a pas un seul nuage dans le ciel d’un bleu apaisant. La température est idéale, une brise légère caresse ma peau et souffle des grains de sable sur les pavés. Plus j’avance, plus je sens qu’une sérénité nouvelle m’envahit. Il n’y a rien à faire, rien à préparer, juste à respirer cet air frais et enveloppant, juste à apprécier la vue de ce jardin paradisiaque, juste à être là. Je me sens parfaitement bien. Peu à peu, les pavés laissent place à la plage. Je décide de retirer mes chaussures. Le contact entre mes pieds et le sable est incroyablement chaleureux, j’ai l’impression de retrouver un endroit familier. Alors que je continue mon chemin, le panorama change progressivement, les lauriers et les hibiscus se raréfient, diffusant un parfum sucré avant de laisser place à des arbustes aux fleurs imposantes en forme de trompettes. Il y en a de toutes les couleurs, chacune dégageant une odeur irrésistible. Je ralentis pour les respirer. Les jaunes me rappellent les agrumes, les blanches ont l’odeur de la vanille, les oranges sentent le cèdre, les roses me font penser aux mimosas… Chacune est unique et merveilleuse à sa manière. Envoûtée par tous ces parfums, je reprends la route ensablée et découvre des collines de part et d’autre du sentier. La pierre blanche est poreuse et dentelée mais reste douce au toucher. Des touffes d’herbes et de mousse sont parsemées tout le long des parois, le végétal est omniprésent. L’odeur de l’air change, s’enrichit de notes marines et iodées. Au bout du chemin, je vois une grande trouée dans la roche. Je franchis une légère montée pour atteindre l’ouverture et enfin voir ce qui se cache derrière le relief rocailleux. Une calanque aux eaux paisibles s’étend devant moi. La descente pour y accéder est douce. Une fois en bas, je contemple ce paysage merveilleux, fait de pierre et de mer. Il n’y a personne d’autre que moi, je suis seule au cœur de cet écrin de nature sauvage et magnifique. Les flots sont tranquilles, mélange de bleu, de vert, de turquoise et d’argent. L’eau parfaitement transparente, le soleil se reflétant à sa surface, la mélodie des vagues lointaines, l’air marin… Tout semble m’appeler. L’endroit est toujours aussi désert et je me sais en parfaite sécurité, je décide donc de répondre à cet appel. Le premier contact avec l’eau est exaltant. Elle m’enveloppe, glissant sur ma peau avec une délicatesse incomparable et emportant avec elle toutes les tensions qui ont pu m’encombrer. Je me détends profondément. Depuis ce bassin accueillant, les couleurs sont plus vibrantes, l’air plus agréable, le ciel plus grand… Je me sens chez moi. Mon sourire s’élargit, mon cœur s’allège encore. Je reste dans l’eau quelques instants, profitant de cette plénitude pour recharger mon âme. Je sors doucement de l’eau, appréciant le ruissellement des gouttes sur ma peau. C’est comme une caresse. Je vais maintenant repartir, revigorée par cette merveilleuse flânerie. Je me retourne pour admirer une dernière fois la calanque qui m’a offert l’hospitalité pendant ce moment apaisant. Je m’imprègne de ce paysage magnifique et du calme profond qu’il m’a apporté avant de reprendre le chemin en sens inverse d’un pas encore plus léger qu’à mon arrivée.

Doucement, je reprends contact avec mon corps en me focalisant sur ma respiration. J’inspire et j’expire profondément. Je recommence à bouger par petits gestes lents, je remue les doigts, les pieds, je tourne la tête à droite puis à gauche, je m’étire longuement. Quand je sens que c’est le bon moment,je me tourne sur le flanc et me redresse tout en douceur en position assise. Les mains sur les genoux ou en prière devant mon cœur, je profite des sensations qui me traversent avant d’ouvrir doucement les yeux.

Cette méditation est déjà terminée ! J’espère que tu as passé un moment agréable et que tu as pu te détendre au maximum. Je te souhaite une belle journée et te dis à très vite pour une autre méditation guidée (du matin… ou non 😊). Namasté.

Cette méditation guidée du matin t’a plu ? Si oui, partage-la sur Pinterest :

Méditation guidée Calanque Mer été Pinterest

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Pineapple boats vegan | Riz frit dans un ananas

6 septembre 2019

Article suivant

Early Autumn tag | Saison magique

13 septembre 2019